Gilles Paris : Un baiser qui palpite là, comme une petite bête (Gallimard Jeunesse, 2021)

Un baiser qui palpite là, comme une petite bête (Gallimard Jeunesse, 2021) Gilles Paris

Gilles Paris has written ten books, including the bestseller My Life as a Courgette and Next to Nothing Can Cause Some Hearts to Fail.  His nineth book, Un baiser qui palpite là, comme une petite bête, is a Young Adult multi-voice novel that should, I think – because of its subject matter – be of interest to many adult readers. 

The novel begins with a teenage girl’s suicide, which will lead to some young people at her school reassessing their behaviour and attitudes.  Un baiser qui palpite là, comme une petite bête is about shame and the terrible consequences of mass judgementalism – a timeless phenomenon made worse by social media. 

The title – ‘A kiss that quivers there, like a tiny creature’ – is taken from the famous poem ‘Roman’ by Rimbaud, the one that begins ‘You’re not serious when you’re seventeen’.  So: #sex and #drugs and #music (an audio version of this book might include a playlist of the music that the characters listen to). But also #books (including J. D. Salinger’s The Catcher in the Rye); the two main characters Tom and his twin sister Emma are both big readers.

It’s a beautifully framed novel.  When I got to the very satisfying end of this moving book, I understood why the first chapter had to be as it is: powerful and uncompromising. 

.

.

Gilles Paris a écrit dix livres, dont le bestseller Autobiographie d’une courgette et Certains cœurs lâchent pour trois fois rien.   Un baiser qui palpite là, comme une petite bête est un roman choral jeune adulte qui devrait, je crois – par son sujet – intéresser nombreux/ses lecteurs/rices adultes.

Le roman commence par le suicide d’une jeune fille, un évènement qui mènera à une mise en cause par certains jeunes à son lycée.  Les deux thèmes principaux de ce roman sont ‘la honte’ et l’esprit de jugement en masse : des problèmes de tous les temps – exacerbés par les réseaux sociaux. 

Le titre – ‘Un baiser qui palpite là, comme une petite bête’ – vient du célébrissime poème ‘Roman’ de Rimbaud, celui qui commence par ‘On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans’.  Alors : #sexe et #drogue et #musique (une version audio pourrait inclure la playlist des musiques qu’écoutent les personnages) – mais aussi #livres (y compris L’Attrape-cœurs de Salinger) ; les deux personnages principaux, Tom et sa jumelle Emma, sont tous les deux de gros lecteurs.

Les premiers et derniers chapitres sont comme un cadre pour ce roman ;  lorsque je suis arrivée à la fin de ce livre très émouvant, j’ai compris pourquoi le premier chapitre devait être aussi fort et sans compromis.   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.