Katia Chapoutier : La vie après le suicide d’un proche: témoignages d’espoir (Le Passeur, 2018)


Katia Chapoutier
La vie après le suicide d’un proche: témoignages d’espoir 
(Le Passeur, 2018)
282 pages


As Tuesday the 10th of September is World Suicide Prevention Day, I’ve chosen La vie après le suicide d’un proche: témoignages d’espoir (‘Life after the Suicide of Someone Close to You: Stories of Hope’) edited – with great care and emotional intelligence – by Katia Chapoutier, a journalist and ‘suicide survivor’ – i.e. a person bereaved by suicide.  I discovered this book in January 2018, thanks to ‘Le monde en face’, a television programme on France 5.  La vie après le suicide d’un proche is made up of several chapters written by suicide survivors, as well as a few by mental health specialists, such as Christophe Fauré and Monique Séguin .  There need to be more books in English where you hear from people bereaved by suicide, so I do hope this book will be translated soon. 

P.S. Two books for English Readers:  

Why Suicide? Questions and Answers about Suicide, Suicide Prevention, and Coping with the Suicide of Someone You Know (HarperTen, 2010) by Eric Marcus
Available on e-reader, kind, helpful, short chapters, not over-theoretical, written by someone bereaved by suicide.

Myths about Suicide (Havard University Press, 2010) by Thomas Joiner

Facts and Figures in brief – provided by IASP for World Suicide Prevention Day:


Puisque le mardi 10 septembre est la Journée mondiale de prévention du suicide, j’ai choisi : La vie après le suicide d’un proche: témoignages d’espoir, édité – avec beaucoup de soins et une forte intelligence émotionnelle – par Katia Chapoutier, journaliste et endeuillée par un suicide.  J’ai découvert ce livre en janvier 2018, grâce à l’émission ‘Le monde en face’ (France 5) animée par Marina Carrère d’EncausseLa vie après le suicide d’un proche contient plusieurs témoignages de personnes endeuillées par le suicide d’un proche, et quelques chapitres écrits par des spécialistes de la santé mentale, comme Christophe Fauré et Monique Séguin.  Je ne connais pas beaucoup de livres où on entend principalement de personnes touchés par le suicide d’un proche, alors je suis reconnaissante d’avoir repéré ce livre.  J’espère fortement que La vie après le suicide d’un proche livre va être traduit en anglais.

Europe 1 : Marina Carrère d’Encausse et Katia Chapoutier répondent aux questions de Philippe Vandel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.